Décès de M. Bernard Landry

Publié le 07 novembre, 2018

La Municipalité de Cantley met ses drapeaux en berne suite au décès de M. Bernard Landry, ancien premier ministre du Québec qui a contribué de nombreuses années pour le Québec. Il a travaillé pour plusieurs ministères du gouvernement surtout ceux qui avaient trait à l’économie et l’entrepreneuriat. Son décès fait réagir de nombreuses personnalités au Québec et à travers le Canada. Voici quelques extraits de la presse depuis hier :

Voué à son idéal, il est resté dans l’ombre de leaders providentiels, de 1976 à 2001, en attendant son heure. Pendant sa prolifique carrière, il n’en a pas moins dirigé une douzaine de ministères, essentiellement économiques. Les gens d’affaires et les entrepreneurs, entre autres, lui doivent beaucoup.

Au fil du temps, il a été ministre de René Lévesque et vice-premier ministre de Jacques Parizeau. Lieutenant et ministre omnipotent de Lucien Bouchard, il l’a remplacé au poste de premier ministre en 2001. Mais il n’a pas été élu à cette fonction lors des élections tenues deux ans plus tard.

Sous son court règne, Bernard Landry aura quand même eu le temps de mettre en place plusieurs mesures. La plus spectaculaire – car elle sert encore de modèle à l’international – est la Paix des Braves. Cette entente avec les Cris concerne le développement des ressources naturelles à la Baie-James.

Face à Ottawa, le gouvernement Landry a particulièrement gardé la dragée haute. On a même assisté à des querelles de drapeaux et de bannières, de l’aquarium de Québec jusqu’au Sommet des Amériques.  Et, plus que tout autre, son administration a utilisé le mot «nation» pour nommer des institutions québécoises, des mesures ou des événements.

Extrait de l’article  »L’ancien premier ministre Bernard Landry s’éteint » de Réjean Boudreau paru le 6 novembre 2018  dans la presse.ca.

 

Bernard Landry a raccroché le combiné après s’être entretenu avec le nouveau premier ministre, François Legault, la semaine dernière, en lui promettant de le rencontrer et de lui prodiguer quelques conseils. Cette rencontre n’a jamais eu lieu, finalement. « Il m’a dit qu’il était prêt à m’aider, on s’était promis de se voir bientôt. Il se sentait bien. J’ai été surpris d’apprendre la nouvelle », a relaté de Québec le premier ministre Legault, mardi après-midi, après l’annonce du décès de l’ancien premier ministre péquiste. (…)

À titre d’ancien premier ministre, M. Landry aura droit à des funérailles d’État.

Il s’agit d’un cérémonial plus strict et officiel. Il pourrait être exposé au Salon rouge, la salle du Conseil législatif de l’Assemblée nationale. Le drapeau du Québec a également été mis en berne.

Extrait de l’article « Les hommages à Bernard Landry affluent » de Caroline Plante et Patrice Bergeron de La Presse Canadienne

 

Homme de grande culture, Bernard Landry a beaucoup côtoyé le milieu artistique québécois, assistant à de nombreuses premières de films, spectacles et lancements de livres, souvent en compagnie de sa femme, la chanteuse et actrice Chantal Renaud. Voici quelques photos de lui prises lors d’événements culturels qui ont eu lieu au cours des vingt dernières années.

Extrait de l’article  »Bernard Landry, amoureux des arts » de Cédric Bélanger paru le 6 novembre 2018 dans le Journal de Québec.

 

L’ex-premier ministre Bernard Landry s’est éteint mardi et ils sont nombreux à saluer la mémoire de celui qui aura contribué à l’édification d’un Québec moderne.

Le vice-premier ministre du Québec de 1994 à 2001 puis premier ministre du Québec de mars 2001 à avril 2003 avait 81 ans.

Extrait de l’article « Les réactions au décès de Bernard Landry s’accumulent » de Caroline G. Murphy paru le 6 novembre 2018 dans le Journal de Montréal.

Consulter sa biographie sur Wikipédia.

Les drapeaux sont mis en berne lorsque le deuil national est décrété.

Retour aux nouvelles
Translate
Inscription à l'infolettre