array(2) { [0]=> int(17685) [1]=> int(17658) }

Un don écologique offert à la Municipalité de Cantley

Cantley, 6 décembre 2018 – Le couple Ginns offre un terrain dont la superficie dépasse l’équivalent de 57 terrains de soccer en tant que don écologique pour les générations futures. Le terrain deviendra une réserve naturelle pour préserver la biodiversité.

Le généreux couple donateur, des biologistes et amoureux de la nature, souhaite permettre à toutes les espèces de la faune et de la flore présentes de jouir de cet espace en toute sécurité.

« Cantley est située à la limite nord de la forêt carolinienne et au début de la forêt boréale. Grâce à cet emplacement, notre terrain (…) présente un riche mélange de plantes et d’animaux indigènes. Par exemple, 121 espèces d’oiseaux utilisent cette superficie. Les oiseaux migrateurs se reposent et se rechargent ici alors que les oiseaux de la région l’utilisent pour la nidification », explique Monsieur Ginns.

En effet, selon le rapport de Dendroica Environnement et Faune, ces terres accueillent actuellement plus d’une centaine d’espèces de la faune et de la flore incluant des espèces ayant un statut préoccupant, voire menacé, sur le sol canadien.

C’est en 2009 que Monsieur Ginns envoie une lettre au maire (M. Harris à l’époque) évoquant qu’il considère, dans le futur, offrir ses terres à la Municipalité de Cantley pour créer une réserve écologique et dans ce sens veut connaître la position de celle-ci à ce sujet. Il espère que d’autres propriétaires feront de même pour créer un plus grand espace protégé au profit des générations futures. Suite aux démarches administratives, le conseil adopte en 2010 une résolution qui souligne l’intérêt de la Municipalité à recevoir le don.

En 2016, le citoyen confirme sa volonté de donner ses terres sur le territoire de Cantley à des fins de protection écologique. La Municipalité s’engage alors à respecter les attentes du couple donateur ainsi que celles du Programme des dons écologique du gouvernement du Canada. Elle entreprend les démarches administratives liées à cette acquisition, notamment la réalisation d’une étude de la valeur écologique auprès Dendroica Environnement et Faune ainsi que d’une évaluation de la valeur du terrain auprès de la Société d’évaluation immobilière de l’Outaouais. Puis elle dépose la demande de visa fiscal pour le don de terres à valeur écologique.

Le Programme des dons écologiques offre aux Canadiens qui possèdent des terres écosensibles la possibilité de protéger la nature et de transmettre un héritage aux générations futures.

Et c’est au cours de l’année 2018 que les démarches officielles de finalisation ont été complétées (vérifications des titres de propriété, cadastre, etc.). Les deux lots offerts couvrent une superficie de 417 800 m2 (l’équivalent de 57,5 terrains de soccer) et sont situés au bord du chemin Sainte-Elisabeth. Le donateur recevra un visa fiscal représentant la valeur écologique.

La Municipalité est très heureuse de pouvoir, grâce à ce don, créer un espace qui assure la pérennité de la biodiversité et du patrimoine environnemental de la région pour toutes les générations futures. Selon le service canadien de la faune du ministère de l’Environnement et du Changement climatique, le don écologique reçu à Cantley est le douzième dans la région de l’Outaouais (depuis 1995).

Localisation des espèces faunique et floristiques à statut particulier


Types habitats présents

Espèces de poissons
  • Meunier noir
  • Épinoche à cinq épines
  • Cyprinidés
  • Grand brochet
  • Dard barré
  • Lamproie de l’est
  • Crapet-soleil
  • Mulet perlé
  • Chevalier de rivière
  • Truite arc-en-ciel
  • Ventre rouge du Nord
  • Ventre pourri
  • Rhinichthys
  • Omble de fontaine
  • Mulet à corne
  • Ouitouche
Liste des espèces d’oiseaux nicheurs recensés le 21 juillet 2016
  • Paruline triste
  • Bruant chanteur
  • Bruant des marais
  • Buse à épaulettes
  • Cardinal à poitrine rose
  • Chouette rayée
  • Corneille d’Amérique
  • Gélinotte huppée
  • Grand Pic
  • Merle d’Amérique
  • Oriole de Baltimore
  • Paruline masquée
  • Paruline noir et blanc
  • Passerin indigo
  • Pic chevelu
  • Pic mineur
  • Piranga écarlate
  • Roselin pourpré (statut particulier)
  • Troglodyte mignon
  • Viréo à tête bleue
  • Carouge à épaulettes
  • Quiscale bronzé
  • Bruant familier
  • Grimpereau brun (statut particulier)
  • Pic maculé
  • Sittelle à poitrine rousse
  • Tyran huppé
  • Geai bleu
  • Grive solitaire
  • Moucherolle des aulnes
  • Sittelle à poitrine blanche
  • Jaseur d’Amérique
  • Mésange à tête noire
  • Paruline couronnée
  • Pic flamboyant (statut particulier)
  • Pioui de l’Est (statut préoccupant)
  • Chardonneret jaune
  • Viréo aux yeux rouges

La Grive des Bois, la Grive fauve, la Marouette de Caroline, le Rale de Virginie, l’hirondelle rustique (espèce menacée),  ont été aperçus dans les terrains avoisinants et sont aussi des espèces au statut particulier.

Consultez le rapport de Dendroica Environnement et Faune en cliquant ici.

Dendroica Environnement et Faune

Prairie du Nord-ouest – Dendroica Environnement et Faune


Noyer cendré centenaire – Dendroica Environnement et Faune


Érablière à érable à sucre mature du Centre-est / Dendroica Environnement et Faune

Préservation de terres écologiquement sensibles à Cantley

La richesse écologique de Cantley et de celle de la région de Gatineau est en train de disparaître rapidement dû au  développement en cours. Nous avons vu les plus belles forêts détruites au bulldozer. Les bâtiments pour les humains signifie l’absence d’habitat pour les plantes et les animaux indigènes.

Cantley est située à la limite nord de la forêt carolinienne et au début de la forêt boréale. Grâce à cet emplacement, notre terrain de 100 acres (40,5 hectares) sur le chemin Sainte-Élisabeth présente un riche mélange de plantes et d’animaux indigènes. Par exemple, 121 espèces d’oiseaux utilisent cette superficie. Les oiseaux migrateurs se reposent ici et se rechargent et les oiseaux résidents l’utilisent pour la nidification.

Nous avons tous les deux, mon épouse et moi, une formation dans plusieurs domaines de la biologie et nous avons été les intendants de ce terrain pendant 45 ans. Nous aimons le Canada, en particulier la région rurale de Gatineau, et réalisons que la préservation des terres est essentielle. Avec le réchauffement climatique, les corridors fauniques sont essentiels. À l’heure actuelle, il reste un corridor faunique à travers les fermes existantes reliant la région de White River à l’ouest de la rivière Gatineau. Il est essentiel de préserver certains corridors pour la faune.

Parce que le bien est riche en espèces et contient des exemples de plusieurs communautés végétales, nous avons commencé à chercher un moyen de le préserver. Le programme des dons écologiques offre une protection à perpétuité, laissant ainsi un héritage aux générations futures. De plus, nous espérons que notre don inspirera d’autres personnes à protéger leurs terres, à en apprendre davantage sur les plantes et les animaux sauvages locaux et à suivre les changements dans la composition des espèces au fil des saisons et du vieillissement de la terre.

Anne et Jim Ginns

Inscription à l'infolettre