array(3) { [0]=> int(16890) [1]=> int(17676) [2]=> int(18908) }
Permis de brûlage

Feux extérieurs
Le beau temps est arrivé et bientôt certains d’entre vous inviteront amis et membres de la famille autour d’un feu! La saison des feux extérieurs à ciel ouvert  est débutée et le Service des incendies tient à rappeler les règles et conditions à respecter.

POUR LES FEUX DE PETITE DIMENSION
Les feux de petites dimensions, c’est-à-dire d’un diamètre d’un mètre (en largeur et en hauteur), sont permis tous les jours de la semaine entre 18 h et 1 h ainsi que toutes les fins de semaine et les jours fériés entre 8 h et 1 h. Aucun permis de la Municipalité n’est nécessaire pour les feux de petites dimensions.

POUR LES FEUX DE GRANDE DIMENSION
Les feux dépassant ces dimensions (jusqu’à 4 mètres de diamètre) sont autorisés par la Municipalité entre le 1er novembre et le 30 avril à condition de détenir un permis. Voir les détails plus bas.

Permis de brûlage

Conditions pour l’émission d’un permis de brûlage

Les conditions pour l’émission d’un permis de brûlage sont établies sur le formulaire d’autorisation fourni par le Service de sécurité incendie ou toute personne dûment autorisée. Cette autorisation contient toutes les conditions suivantes que le demandeur doit respecter :

Pour les feux de deux mètres de circonférence ou moins

  1. Être situé à 15 mètres (50 pi) des lignes de propriété.
  2. Être situé à 15 mètres (50 pi) de tout bâtiment ou de tout réservoir de combustible.
  3. Avoir un dégagement de 10 mètres (33 pieds) de tous matériaux combustibles.
  4. Le feu doit être sous la surveillance continue d’une personne qui a la capacité d’intervenir jusqu’à l’extinction complète du feu.
  5. Un moyen d’extinction rapide doit être accessible à l’intérieur d’un rayon de 10 mètres (33 pi) du feu.

Pour les feux de plus de deux mètres et moins de quatre mètres de circonférence

  1. Être situé à 30 mètres (100 pi) des lignes de propriété.
  2. Être situé à 30 mètres (100 pi) de tout bâtiment ou de tout réservoir de combustible.
  3. Avoir un dégagement de 15 mètres (50 pi) de tous matériaux combustibles.
  4. Le feu doit être sous la surveillance continue d’une personne qui a la capacité d’intervenir jusqu’à l’extinction complète du feu.
  5. Un moyen d’extinction rapide doit être accessible à l’intérieur d’un rayon de 10 mètres (33 pi) du feu.

 

TABLEAU DES PARTICULARITÉS POUR L’ÉMISSION DE PERMIS DE BRÛLAGE

MUNICIPALITÉ PÉRIODE AUTORISÉE POUR FAIRE DES FEUX NÉCESSITANT UN PERMIS DURÉE MAXIMALE
Cantley 1er novembre au 30 avril 30 jours

 

Outre les conditions prévues par le formulaire d’autorisation, le demandeur d’un permis de brûlage s’engage à respecter les conditions prévues aux articles 10.5 et 10.6 du Règlement 16-RM-05 (491-16).

Circulation routière

Nul ne pourra faire de feu nuisant à la circulation routière.

Interdiction provinciale

Aucun permis n’est accordé et les permis émis sont automatiquement suspendus lorsque l’indice d’inflammabilité de la SOPFEU atteint la cote « extrême » ou lors des périodes d’interdiction des feux à ciel ouvert par les autorités gouvernementales (provinciale ou fédérale).

Limitation de la responsabilité

Le fait d’obtenir un permis pour faire un feu ne libère pas celui qui l’a obtenu de ses responsabilités ordinaires, dans le cas où des déboursés ou dommages résultent du feu ainsi allumé.

Émission des permis

Les permis sont émis par la Municipalité.

L'avertisseur de fumée

L’avertisseur de fumée

Les statistiques des 10 dernières années démontrent qu’en moyenne 50 décès accidentels surviennent annuellement lors d’incendies de bâtiments. Seulement 42 % des bâtiments incendiés étaient munis d’avertisseurs de fumée fonctionnels.

Le meilleur moyen de sauver votre vie et celle de vos proches

L’avertisseur de fumée constitue le meilleur moyen de sauver des vies. Vérifiez régulièrement son fonctionnement, qu’il soit à pile ou électrique.

  • Remplacez périodiquement sa pile ou utilisez, si possible, une pile longue durée comme une pile au lithium.
  • Ne retirez jamais la pile de l’avertisseur et ne le débranchez pas, même s’il se déclenche inutilement. Utilisez plutôt la touche de sourdine de l’appareil.
  • Tout avertisseur de fumée doit être remplacé 10 ans après la date de fabrication indiquée sur le boîtier. Si aucune date de fabrication n’est indiquée, l’avertisseur de fumée doit être remplacé sans délai (Source : Code de sécurité du Québec (CBCS))

Comment choisir un avertisseur de fumée

  • L’avertisseur de fumée à ionisation est le plus courant. Il s’installe près des chambres à coucher.
  • L’avertisseur de fumée à cellule photoélectrique s’installe près de la cuisine, de la salle de bain et des appareils de chauffage, car il déclenche moins d’alarmes inutiles causées par les vapeurs d’humidité ou de cuisson.
  • L’avertisseur muni d’une pile longue durée au lithium constitue un choix avantageux. La pile, située dans un compartiment scellé, a une durée de vie de dix ans.
  • Si un occupant est sourd ou malentendant, il est recommandé d’installer des avertisseurs de fumée qui combinent une lumière stroboscopique et du son.
  • Dans les constructions neuves, l’avertisseur de fumée doit être relié au système électrique. Il devrait idéalement contenir une pile d’appoint en cas de panne de courant.
  • Le logo « ULC » du Laboratoire des assureurs du Canada doit apparaître sur l’avertisseur de fumée, indiquant qu’il répond aux normes canadiennes.

 

L’avertisseur de fumée ne détecte pas le monoxyde de carbone. Seul un avertisseur de monoxyde de carbone (CO) peut le faire.

Où l’installer

  • Installez un avertisseur de fumée par étage, y compris au sous-sol.
  • Installez-en un dans le corridor, près des chambres.
  • Installez-en un dans chaque chambre où l’on dort la porte fermée.
  • Installez-en un à proximité d’un escalier.
  • Assurez-vous que tous les occupants entendent l’avertisseur de fumée lorsqu’ils dorment. Sinon, installez un avertisseur de fumée dans la chambre de ceux qui ne peuvent l’entendre.
  • Si chaque étage mesure plus de 10 m (35 pi), installez deux avertisseurs par étage, soit un près de chacune des extrémités.
  • Ne retirez jamais la pile d’un avertisseur qui se déclenche trop souvent. Il doit sûrement être trop près de la cuisine ou de la salle de bain. Éloignez-le légèrement de ces deux pièces.
  • Installez aussi un avertisseur de fumée au chalet.

Comment l’installer

  • Installez l’appareil au plafond, à un minimum de 10 cm (4 po) du mur, ou sur un mur à une distance de 10 à 30 cm (4 à 12 po) du plafond.
  • Installez l’avertisseur à une distance de 100 cm (40 po) d’un ventilateur, d’un climatiseur, d’une prise ou d’un retour d’air. Le déplacement d’air provoqué par ces appareils peut repousser la fumée et nuire au fonctionnement de l’avertisseur.
  • Assurez-vous qu’il n’y a aucune obstruction possible dans la trajectoire potentielle de la fumée vers l’avertisseur. Par exemple, installez l’avertisseur sur la partie la plus basse d’une poutre et non entre les poutres où la fumée risquerait de ne pas se rendre.
  • L’avertisseur de fumée relié à une centrale permet une intervention encore plus rapide des pompiers. Assurez-vous d’être bien relié, surtout si vous faites faire des modifications à votre réseau téléphonique ou électrique (Internet haute vitesse, téléphone IP).
  • Faites interconnecter par un maître électricien tous les avertisseurs de fumée électriques de la maison. Ainsi, lorsque l’un d’eux sonne, ils sonnent tous, peu importe où est le feu. Vous gagnerez de précieuses minutes pour évacuer.

Comment l’entretenir

La pile

  • Remplacez la pile lorsque l’avertisseur émet un signal sonore intermittent. Utilisez le type de pile recommandée par le fabricant.
  • N’utilisez jamais de pile rechargeable, à moins que le manufacturier le recommande.
  • Remplacez-la lorsque vous emménagez dans une maison ou un logement.
  • Pensez à utiliser une pile longue durée comme une pile au lithium.

L’appareil

  • Passez légèrement l’aspirateur, en utilisant une brosse douce, à l’extérieur et à l’intérieur du boîtier de l’avertisseur à pile, au moins une fois par année, sauf pour l’avertisseur électrique qu’il ne faut jamais ouvrir. Nettoyez l’extérieur seulement. Cela empêche que la poussière s’accumule sur les capteurs de fumée.
  • Ne peinturez jamais l’avertisseur de fumée.

N’oubliez pas…

  • Faites un plan d’évacuation de votre maison et faites-en l’exercice au moins une fois par an.

 

En cas d’incendie :

  • Sortez rapidement. Marchez à quatre pattes s’il y a de la fumée.
  • Rendez-vous au point de rassemblement.
  • Ne retournez jamais dans un bâtiment s’il y a de la fumée ou s’il est en flammes.
  • Composez le 9-1-1 une fois dehors.

L’avertisseur de fumée ne détecte pas le monoxyde de carbone (CO) et l’avertisseur de CO ne détecte pas l’incendie. Procurez-vous les deux types d’avertisseurs ou un avertisseur qui détecte à la fois la fumée et le monoxyde de carbone, pour plus de sécurité, si vous possédez une ou plusieurs sources de monoxyde de carbone (CO).

 

SOURCE : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca

Le règlement municipal

EXTRAIT DU RÈGLEMENT MUNICIPAL RÈGLEMENT 16-RM-05 (491-16)

ARTICLE 7 – AVERTISSEUR DE FUMÉE

7.1 – Obligation

Des avertisseurs de fumée doivent être installés dans chaque bâtiment où l’on dort.

7.2 – Emplacement

a) Les avertisseurs de fumée doivent être installés entre chaque aire où l’on dort et le reste du logement. Toutefois, lorsque les aires où l’on dort sont desservies par des corridors, les avertisseurs de fumée doivent être installés dans les corridors.

b) Les avertisseurs de fumée doivent être fixés au plafond ou à proximité de celui-ci, conformément aux directives d’installation fournies par le manufacturier de l’appareil en conformité avec la norme CAN/ULC S531-M et ne doivent pas être peinturés ni obstrués.

7.3 – Nombre

Au moins un avertisseur de fumée doit être installé à chaque étage (incluant le sous-sol) à l’exception des greniers et des vides sanitaires non chauffés.

7.4 – Avertisseur électrique

a) Dans les nouveaux bâtiments construits après l’entrée en vigueur du présent Règlement et dans les bâtiments incendiés faisant l’objet de rénovations intérieures dont le coût estimé excède 30 % de l’évaluation foncière du bâtiment, les avertisseurs de fumée doivent être raccordés de façon permanente à un circuit électrique. Et il ne doit y avoir de dispositif de sectionnement entre le dispositif de protection contre les surintensités et l’avertisseur de fumée. Lorsqu’un bâtiment n’est pas alimenté en énergie électrique, les avertisseurs de fumée doivent être alimentés par pile(s).

b) Lorsque plusieurs avertisseurs de fumée sont requis, ils doivent être reliés entre eux de façon à donner un signal sonore dès qu’un des avertisseurs est déclenché.

7.5 – Remplacement

Les avertisseurs de fumée doivent être remplacés au plus tard 10 ans après la date de fabrication ou selon les recommandations du manufacturier.

7.6 – Entretien de la pile

a) Le propriétaire du bâtiment doit installer et prendre les mesures nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée exigés par le présent Règlement, incluant les réparations et le remplacement, lorsque nécessaire. Le propriétaire doit placer une pile neuve dans chaque avertisseur de fumée ainsi alimenté lors de location du logement ou de la chambre à tout nouveau locataire. Le propriétaire doit fournir les directives d’entretien des avertisseurs de fumée; celles-ci doivent être affichées à un endroit facile d’accès pour la consultation par les locataires.

b) Le locataire occupant d’un logement ou d’une chambre doit prendre les mesures pour assurer le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée situés à l’intérieur du logement ou de la chambre qu’il occupe et exigés par le présent Règlement, incluant le changement de la pile au besoin ou le raccordement en permanence au circuit électrique. Si l’avertisseur de fumée est défectueux, le propriétaire doit en être avisé sans délai.

Monoxyde de carbone (CO)

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone (CO)?

Le monoxyde de carbone (CO) est produit lorsqu’un véhicule ou un appareil brûle un combustible comme l’essence, l’huile, le gaz naturel, le kérosène, le propane et le bois.

Le CO est inodore, incolore, sans saveur et non irritant. Il est impossible pour un être humain d’en détecter la présence.

Il cause des centaines d’intoxications annuellement au Québec, dont une quinzaine sont mortelles.

Le CO est présent dans la plupart des domiciles.

Prévenez les intoxications

Par un entretien rigoureux de l’appareil de chauffage :

  • Assurez-vous du bon état du système de chauffage en le faisant inspecter par un entrepreneur professionnel au moins une fois par année ou lors d’une modification ou du remplacement du système.
  • Lors d’une modification au système de chauffage, assurez-vous que la dimension intérieure de la cheminée et du conduit de raccordement est compatible avec le nouvel appareil de chauffage.
  • Faites ramoner la cheminée au moins une fois par année.
  • Vérifiez que rien n’obstrue la cheminée, comme un nid d’oiseau, des débris ou de la neige.
  • Lors de rénovations, assurez-vous que les modifications comme des fenêtres plus étanches, un ventilateur de cuisinière plus puissant, une meilleure isolation et un échangeur d’air ne diminueront pas la quantité d’air frais nécessaire au bon fonctionnement de l’appareil de chauffage.
  • Si vous possédez une maison secondaire, lors de votre première visite après l’hiver, vérifiez tous les appareils fonctionnant avec un combustible.

 

Par une utilisation adéquate des appareils à combustion :

  • Ne laissez jamais le moteur de l’automobile en marche à l’intérieur du garage, même la porte ouverte.
  • N’actionnez jamais le démarreur à distance de l’automobile lorsque celle-ci est dans le garage. Ne laissez pas la manette de démarrage à distance de votre véhicule à portée de la main des enfants afin d’éviter que le véhicule soit démarré accidentellement.
  • N’utilisez jamais de four à gaz à la place du système de chauffage principal même pour une courte période.
  • N’utilisez jamais de barbecue au propane ni de chaufferette à combustible à l’intérieur de la maison, du logement, du chalet, de la roulotte ou d’un autre type de bâtiment.
  • Ne bouchez jamais les entrées d’air et les systèmes d’évacuation des appareils fonctionnant au combustible.
  • N’utilisez jamais, dans un espace fermé, un appareil émettant une flamme comme une lampe ou un poêle.
  • Ne faites jamais fonctionner un outil à moteur comme une scie à chaîne ou une génératrice dans un garage ou un cabanon fermé ou mal ventilé.

 

Par un comportement sécuritaire lors de panne de courant :

  • Utilisez seulement des appareils d’éclairage, de chauffage et de cuisson conçus pour l’intérieur.
  • Si vous utilisez une génératrice, installez-la à l’extérieur et suivez les instructions du fabricant.

Installez vos avertisseurs de CO

Installez-les en suivant les recommandations du fabricant :

  • sur chaque étage de la maison;
  • dans le corridor, près des chambres à coucher;
  • près de la porte du garage attenant à la maison;
  • dans la pièce au-dessus du garage attenant à la maison;
  • à n’importe quelle hauteur sur le mur puisque le CO se répand également dans l’atmosphère. Cependant, choisissez un emplacement qui en facilite la surveillance et qui les garde hors de portée des enfants et des animaux domestiques;
  • les modèles combinés CO et fumée s’installent comme un avertisseur de fumée.

 

Évitez :

  • les pièces trop chaudes (plus de 37,8 °C) ou trop froides (moins de 4,4 °C);
  • la cuisine ou les endroits à moins de deux mètres de tout appareil de cuisson et de combustion;
  • les pièces humides comme la salle de bain ou à moins de six mètres d’une source d’humidité;
  • la proximité d’une sortie ou d’une entrée d’air comme un système de ventilation et un courant d’air;
  • les pièces non aérées où sont entreposés des produits chimiques;
  • l’intérieur même d’un garage;
  • l’espace mort d’un plafond cathédrale;
  • les prises de courant actionnées par un interrupteur mural.

Sachez quoi faire si une personne présente des symptômes d’intoxication ou si l’avertisseur de CO émet un signal

  • Évacuez rapidement les lieux.
  • Composez le 9-1-1.
  • Ne retournez pas à l’intérieur des lieux contaminés; attendez l’autorisation d’un expert qui confirmera qu’il n’y a plus de risques d’intoxication.

 

SOURCE : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca

Le règlement municipal

EXTRAIT DU RÈGLEMENT MUNICIPAL RÈGLEMENT 16-RM-05 (491-16)

ARTICLE 8 – AVERTISSEUR DE MONOXYDE DE CARBONE

8.1 – Obligation

Un avertisseur monoxyde de carbone homologué par les « Laboratoires Underwriters du Canada » (UL ou ULC) doit être installé :

a) Lorsqu’un garage est intégré ou incorporé à une résidence ou du logement.

b) Lorsqu’un appareil à combustible solide, à combustible liquide ou à combustible gazeux est installé de façon permanente ou temporaire à l’intérieur de tout bâtiment.

8.2 – Emplacement

L’avertisseur de monoxyde de carbone doit être installé selon les normes du manufacturier.

8.3 – Remplacement de la pile

Le locataire occupant d’une résidence, d’un logement ou d’un garage doit prendre les mesures pour assurer le bon fonctionnement des avertisseurs de monoxyde de carbone situés à l’intérieur de la résidence ou du logement qu’il occupe et exigés par le présent règlement, incluant le raccordement au circuit électrique de façon permanente ou le changement de la pile au besoin. Si l’avertisseur de monoxyde de carbone est défectueux, il doit aviser le propriétaire sans délai.

8.4 – Remplacement

Les avertisseurs de monoxyde de carbone doivent être remplacés sept ans après leur date de fabrication ou selon les recommandations du manufacturier.

Barbecue

Barbecue

Voici quelques points à aborder au sujet des barbecues au propane.

L’utilisation du barbecue au propane comporte des risques importants de blessures, d’explosion et d’incendie. Il faut donc savoir comment l’utiliser, l’entretenir et l’entreposer en toute sécurité.

Transport de la bombonne en voiture

  • Garder la bombonne bien immobilisée en position debout.
  • S’assurer que la valve de sécurité est bien fermée.
  • Garder une fenêtre ouverte ou le coffre entrouvert.
  • S’assurer que les bombonnes de 20 kg (45 lb) sont munies d’un bouchon d’étanchéité.

Vérification du barbecue avant le premier usage de la saison

  • Retirer toutes les pièces mobiles.
  • Nettoyer l’intérieur et l’extérieur de l’appareil, ainsi que les pièces mobiles.
  • Asperger les raccords d’eau savonneuse afin de déceler la présence de fuites.
  • Faire remplacer les pièces défectueuses si des bulles se forment lors de l’ouverture du gaz; ces bulles confirment qu’il y a une fuite.
  • Remplacer les bombonnes défectueuses ou âgées de plus de 10 ans en les remettant au distributeur de propane. Ne jamais les jeter au rebut, car elles pourraient exploser.

Utilisation du barbecue

  • Bien lire les instructions du fabricant.
  • Ne jamais utiliser de barbecue à l’intérieur.
  • Laisser un mètre (3 pi) entre le barbecue et la structure ou le mur.
  • Pour démarrer le barbecue : ouvrir le couvercle, ensuite le gaz, puis un des boutons de contrôle et actionner le bouton de démarrage.
  • Ne jamais actionner le bouton de démarrage plus de deux fois.
  • Surveiller en permanence un barbecue en fonction. Afin d’éviter les brûlures, ne laisser personne s’amuser autour et ne pas le déplacer lorsqu’il est allumé.
  • Éteindre l’appareil en fermant d’abord le robinet de la bombonne et ensuite, une fois la flamme éteinte, les boutons de contrôle.
  • Après son utilisation, placer le barbecue loin d’une porte ou d’une fenêtre afin d’éviter l’infiltration de gaz dans la maison en cas de fuite.
  • Ne pas laisser le barbecue dans un endroit frais et humide propice aux toiles d’araignée, qui représentent un risque d’incendie dans les contrôles.

Quoi faire si le barbecue prend feu

  • Fermer le robinet de la bombonne, si possible.
  • Fermer le couvercle pour étouffer le feu.
  • Composer le 9-1-1.
  • Ne pas tenter d’éteindre le feu avec de l’eau. Utiliser un extincteur portatif approprié, comme celui à poudre de type ABC.
  • Faire inspecter le barbecue par un professionnel avant de le réutiliser.

Quoi faire si la bombonne prend feu

  • Si le feu se situe à la sortie du robinet de la bombonne, s’éloigner rapidement et composer le 9-1-1. Ne pas tenter d’éteindre le feu.

Entreposage du barbecue

  • Entreposer le barbecue à l’intérieur, comme dans le cabanon, mais sans sa bombonne.
  • Ranger la bombonne dehors en position debout dans un endroit qui est hors de la portée des enfants. Ne jamais entreposer la bombonne à l’intérieur.

 

SOURCE : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca

L'extincteur portatif

L’extincteur portatif

Si l’avertisseur de fumée est le moyen le plus efficace pour nous sauver la vie, l’extincteur n’est pas à dédaigner : il peut s’avérer utile dans certaines situations. Si votre extincteur portatif date d’avant 1985, vous devez vous en débarrasser et vous en procurer un nouveau.

Comment le choisir

  • Achetez un extincteur portatif portant le sceau d’homologation d’un organisme reconnu comme l’ULC (Laboratoires des assureurs du Canada).
  • Choisissez un extincteur à poudre polyvalente A, B, C. Un tel appareil peut éteindre des feux :
    • de matériaux inflammables comme le bois, le papier et le tissu;
    • de liquides ou de gaz inflammables comme l’huile, l’essence, les solvants, la graisse et le beurre;
    • d’appareils électriques sous tension comme le câblage, le panneau électrique et les moteurs électriques.
  • Optez pour un extincteur dont la cote minimale est de 2A 10B C. Cette cote, inscrite sur l’étiquette, indique que :
    • l’extincteur a la capacité d’éteindre :
      • un feu de 0,06 m³ (2 pi³) de papier ou de bois (2A)
        ou
      • un feu de 0,9 m² (10 pi²) d’essence ou d’huile (10B);
    • l’agent extincteur est non conducteur d’électricité (C).
  • Lisez les instructions du fabricant.

Il existe des extincteurs rechargeables et d’autres dont la durée de vie est de 12 ans. Lorsque vous faites votre achat, vérifiez la date sous l’appareil.

Comment l’installer

Avant de l’installer, lisez bien les instructions; n’attendez pas une situation d’urgence pour apprendre comment l’utiliser.

  • Vérifiez que le sceau et l’indicateur de manipulation ne sont ni brisés ni absents.
  • Placez l’extincteur bien en vue et près d’une sortie. Toutefois, il ne doit pas être trop près d’une source potentielle d’incendie comme la cuisinière et les appareils de chauffage.
  • Placez les directives d’utilisation à la vue.
  • Installez-le à portée de main, mais hors de portée des enfants.
    • Il ne doit jamais être déposé au sol.
    • Il doit être installé sur un support prévu à cette fin, à au moins 10 cm (4 po) du sol et à un maximum de 1,5 m (5 pi).
      • Si son poids excède 20 kg (45 lb), il peut être installé à 1 m (3 pi) du sol.
    • N’y suspendez pas de vêtements ni d’autres objets.
    • Assurez-vous que les directives de fonctionnement sur la plaque signalétique de l’appareil sont bien visibles.
    • Ne retirez pas l’étiquette indiquant la date de la dernière inspection ou du dernier entretien.

Comment l’entretenir

Tous les mois, les extincteurs doivent être soumis à une inspection visuelle.

  • Assurez-vous qu’il est toujours à l’endroit désigné.
  • Assurez-vous qu’il est bien visible et que son accès est bien dégagé.
  • Vérifiez que les directives d’utilisation sur la plaque signalétique de l’extincteur sont lisibles.
  • Pesez ou soupesez-le afin de déterminer s’il est plein.
  • Vérifiez si l’appareil porte des traces de rouille ou s’il est endommagé. S’il présente des signes de dégradation, de corrosion ou de fuite, ou encore d’obstruction des diffuseurs, vous devez vous en débarrasser (voir plus bas les consignes pour le jeter).
  • Vérifiez la pression de l’extincteur; l’aiguille doit être dans le vert.

Tous les ans, faites-le vérifier par une personne qualifiée. Communiquez avec le service de sécurité incendie pour connaître le service d’entretien d’extincteurs portatifs de votre région.

N’appliquez pas de peinture ni tout autre produit sur l’extincteur portatif.

  • S’il est rechargeable, faites-le remplir :
    • tous les six ans
      et
    • dès qu’il a été utilisé, ne serait-ce que quelques secondes.

Saviez-vous qu’un feu double de volume toutes les minutes?

Comment l’utiliser

S’il y a un feu, faites d’abord évacuer le domicile.

Utilisez-le seulement sur un petit feu ou un feu naissant si la pièce n’est pas remplie de fumée.

Assurez-vous d’abord d’être en sécurité.

S’il y a du danger, ÉVACUEZ les lieux et composez le 9-1-1. Si vous sortez, ne retournez pas à l’intérieur.

Pour utiliser l’extincteur :

1. Retirez l’extincteur de son support.
2. Soupesez l’extincteur pour vous assurer qu’il est plein et vérifiez si l’aiguille du manomètre est dans le vert.
3. Placez-vous entre le feu et une sortie, près de celle-ci.
4. Approchez-vous à deux ou trois mètres (sept à dix pieds) du feu. Évitez d’être trop près du feu. Si le feu est à l’extérieur, placez-vous dos au vent.
5. Tirez la goupille en tournant et dégagez-la de son scellé au besoin.
6. Décollez le boyau du cylindre, s’il y en a un, et orientez-le vers la base des flammes en appuyant à fond sur le levier.
7. Faites des mouvements de gauche à droite à la base des flammes en couvrant la largeur du feu.
8. Ne vous arrêtez que lorsque les flammes sont toutes éteintes ou que l’extincteur est vide.
9. Évacuez les lieux si le feu ne s’éteint pas ou si la pièce se remplit de fumée. Composez le 9-1-1 si personne ne l’a fait et attendez l’arrivée des pompiers.

Si l’extincteur n’est pas rechargeable (usage unique), jetez-le après usage.
S’il est rechargeable, faites-le remplir dès que possible.

Appelez les pompiers, même si le feu semble éteint. Il pourrait s’être propagé dans les murs ou dans la hotte du poêle.

Comment le jeter

Appareil jetable à poudre chimique :

  • Videz-le à l’extérieur. Assurez-vous cependant de le faire lors d’une journée sans vent. C’est une occasion en or de vous pratiquer.
  • Allez le porter dans un écocentre où il sera recyclé.

 

Appareil jetable au halon :

  • Retournez-le au fabricant ou au fournisseur de services.

 

Appareil rechargeable de plus de 12 ans ou endommagé :

  • NE VIDEZ PAS l’appareil.
  • Apportez-le au fournisseur de services, qui en fera l’inspection; si l’extincteur n’est pas réutilisable, le fournisseur indiquera sur l’appareil, au poinçon, qu’il est irréparable.
  • Le fournisseur de services devra obtenir votre autorisation pour le détruire. Vous pouvez aussi le retourner vous-même au fabricant.

 

SOURCE : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca

Feux d'artifice

Feux d’artifice

Il est interdit d’allumer des pièces pyrotechniques ou des pétards à mèches sur le territoire de la municipalité de Cantley sans avoir obtenu au préalable un permis à cet effet.

Feux d’artifice lors de rassemblement

a) Un feu d’artifice est permis dans le cadre de rassemblements publics ou lors d’un événement, en s’assurant de la présence d’un artificier surveillant reconnu, titulaire autorisé à faire respecter les mesures de sécurité et en obtenant un permis à cet effet.

b) La présence d’un représentant du service de Sécurité incendie lors de ces événements peut être requise selon le cas, et ce, à la discrétion du service de Sécurité incendie.

Feux d’artifice de type familial

Pour les feux d’artifice de type familial, un permis ainsi qu’une fiche édictant les mesures de sécurité doivent être émis par la Municipalité, et ce, pour chaque événement.

Émission des permis

Les permis de feux d’artifice sont émis par la Municipalité. Les conditions pour l’émission d’un permis de feux d’artifice sont établies sur le formulaire d’autorisation émis par le service de Sécurité incendie ou toute personne dûment autorisée. Cette autorisation contient toutes les conditions suivantes que le demandeur doit respecter.

Feux extérieurs

Feux extérieurs

Feu de joie ou de petite dimension (1 m de circonférence)

Il est possible, en tout temps, de faire un feu de joie partout sur le territoire de Cantley. Celui-ci doit être de petite dimension (1m x 1m) et aucun permis n’est nécessaire. Cependant, vous devez absolument suivre les règles prévues à cet effet.

Périodes permises :

– Les jours de semaine de 18 h à 1 h
– Les jours de fin de semaine et jours fériés de 8 h à 1 h

Feu de grande dimension (de 2 à 4 m de circonférence)

Il est possible de brûler des branches et des arbres, du 1e novembre au 30 avril, et ce, avec un permis gratuit émis par la Municipalité (à mettre en lien avec la page de demande de permis de brûlage).

Règles

Il est interdit de brûler :
Du gazon, des feuilles, du foin, de la paille de graminée, des immondices, des déchets de construction, des produits à base de pétrole et tout autre article jugé polluant.

Vents :
Aucun feu n’est autorisé lorsque les vents dépassent 15 km/h.

Indice d’inflammabilité :
Il est interdit de brûler lorsque l’indice d’inflammabilité atteint la cote « extrême » selon la Société de protection des forêts contre le feu (SOFPEU). La responsabilité de vérifier la présence de telles conditions relève du responsable du feu. La SOPFEU est considérée, aux fins du présent Règlement, comme étant l’organisme de référence et peut être contacté au numéro 1 800 567-1206 ou www.sopfeu.qc.ca.

Toute personne contrevenant à une des dispositions du Règlement de brûlage à ciel ouvert commet une infraction et est passible d’une amende. Pour en savoir plus sur les règlements concernant le brûlage dans la municipalité de Cantley, vous êtes invité à visiter le Règlement 16-RM-05 (491-16) en pdf.

Faites le plan d'évacuation de votre domicile

Faites le plan d’évacuation de votre domicile

Le plan d’évacuation est un dessin de chaque étage de votre domicile destiné à faciliter l’évacuation des occupants en cas d’incendie ou d’urgence. En sachant par où et comment évacuer, vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté.

Ce que contient le plan d’évacuation

  • les sorties de secours;
  • les trajets pour se rendre aux sorties de secours;
  • le point de rassemblement situé à l’extérieur;
  • l’emplacement des avertisseurs de fumée, de monoxyde de carbone et des extincteurs portatifs.

Comment faire votre plan d’évacuation?

Dessinez le plan d’évacuation de votre domicile en compagnie de toute la famille. Faites même un jeu avec les enfants.

Dessinez le plan d’évacuation de votre domicile sur le Web, ou sur papier en utilisant la feuille quadrillée pour dessiner un plan d’évacuation (124 Ko) et les Pictogrammes à découper pour placer sur la grille d’un plan d’évacuation (425 Ko).

Sur votre plan, indiquez :

  • les fenêtres et les portes qui peuvent servir de sortie de secours;
  • deux trajets pour sortir de chaque pièce, si possible. Pensez aussi que la sortie habituelle de votre domicile peut être inaccessible en cas de feu. Prévoyez donc une ou des sorties de rechange comme les fenêtres ou la porte-patio;
  • le point de rassemblement à l’extérieur. Choisissez un endroit accessible en toute saison qui évite d’avoir à traverser la rue et où vous serez visible par les pompiers à leur arrivée;
  • l’emplacement des avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone (CO) ainsi que des extincteurs portatifs.

 

Pensez aussi à :

  • planifier l’évacuation des bébés et des enfants. Les enfants de 12 ans et moins ont du mal à s’éveiller au son de l’avertisseur de fumée. L’intervention des parents pour les réveiller et les guider vers la sortie est souvent nécessaire;
  • planifier l’évacuation des personnes âgées ou handicapées. Évaluez l’aide dont elles ont besoin pour se réveiller, se déplacer, etc.
  • comment joindre le 9-1-1 une fois à l’extérieur de votre domicile;
  • placer le plan d’évacuation à la vue de tous;
  • vous exercer à évacuer au moins une fois par année.

 

Regardez le dessin animé sur l’évacuation d’un domicile.

Exercez-vous à évacuer

Saviez-vous que…

Dans le pire des scénarios, vous avez moins de trois minutes pour sortir d’une résidence en flammes. En effet, la fumée peut envahir aussi rapidement votre demeure. Cela comprend le temps que l’avertisseur de fumée détecte la fumée, sonne et vous réveille. Il ne vous reste plus beaucoup de temps pour évacuer. Regardez la vidéo montrant la propagation rapide de la fumée dans un domicile.

Préparez votre exercice d’évacuation

  • Choisissez le scénario d’évacuation qui vous concerne ou faites votre propre scénario.
  • Déterminez la date et l’heure de votre scénario d’évacuation ainsi que le lieu d’origine fictif de l’incendie dans votre domicile.
  • Vérifiez le fonctionnement de vos avertisseurs de fumée avant d’entreprendre votre exercice d’évacuation. S’ils sont branchés à une centrale de surveillance, informez votre fournisseur que vous allez faire un exercice d’évacuation et suivez ses instructions.

Faites votre exercice d’évacuation

Faites votre exercice d’évacuation au moins une fois par année avec vos enfants. C’est facile. Suivez ces trois étapes :

1. Faites sonner l’avertisseur de fumée.
2. Évacuez, le plus rapidement possible, selon la procédure que vous avez prévue pour sortir de votre domicile. Essayez de le faire en moins de trois minutes.
3. Une fois à l’extérieur, rendez-vous au point de rassemblement.

Minutez votre exercice et tentez d’améliorer votre temps d’évacuation lorsque vous le ferez de nouveau.

Faites le bilan de votre évacuation avec toute votre famille. Apportez, s’il y a lieu, les modifications nécessaires à votre plan d’évacuation.

Points particuliers à l’évacuation

  • Pièces situées à l’étage : prévoyez une échelle pliante pour faciliter l’évacuation par une fenêtre.
  • Pièces du sous-sol : assurez-vous que des meubles ou des escabeaux peuvent être utilisés pour atteindre les fenêtres.
  • Chambres des enfants : assurez-vous que les portes ne sont pas verrouillées de l’extérieur. En cas d’incendie, l’enfant serait prisonnier dans sa chambre, incapable de sortir.
  • Portes : les portes qui nécessitent une clé pour être déverrouillées de l’intérieur peuvent vous mettre en danger en cas de feu, surtout si vous perdez trop de temps à chercher la clé.
  • Escaliers et sorties : ne laissez pas de jouets ni d’autres objets encombrants dans les escaliers et les sorties.
  • Fenêtres : veillez à ce que vos fenêtres soient toujours en état de s’ouvrir. Gardez-les dégagées autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

 

SOURCE : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca

Ramonage

Ramonage

Plus de 1 200 feux de cheminée surviennent en moyenne chaque année au Québec. Ils représentent une source potentielle d’incendie de bâtiment qui pourrait causer d’importantes pertes matérielles et humaines. Par conséquent, il est important de confier l’installation d’un nouvel appareil de chauffage à un professionnel du domaine. Il faut également s’assurer d’un entretien régulier de l’appareil et de ses composantes.

Pourquoi ramoner?

Le ramonage contribue à prévenir les incendies. Il permet aussi :

  • de prévenir les intoxications au monoxyde de carbone en permettant une meilleure évacuation de la fumée et des gaz toxiques ou nocifs;
  • d’éliminer la suie et les dépôts inflammables (créosote) qui se sont accumulés dans la cheminée;
  • d’optimiser l’efficacité de l’appareil de chauffage et de permettre une économie de combustible;
  • au professionnel du ramonage de déceler la présence de bris ou de détérioration du système de chauffage et de ses composantes.

 

Il est conseillé de faire ramoner la cheminée au moins une fois par année, et ce, idéalement au printemps. Un ramonage est aussi recommandé sur une base régulière selon la qualité et la quantité du bois brûlé.

Dénicher un ramoneur compétent

Le registre des détenteurs de licence de la Régie du bâtiment du Québec peut être consulté afin de trouver ou de vérifier certaines informations sur un entrepreneur.

Vous pouvez également vous informer auprès des différentes associations de l’industrie du chauffage.

SAVIEZ-VOUS QUE : Un ramoneur professionnel devrait détenir les connaissances et l’expertise pour déceler des problèmes liés aux installations. Il devrait être en mesure de vous conseiller quant à l’utilisation et à l’entretien propres à chaque appareil en plus de posséder l’équipement, les outils et les vêtements de protection nécessaires pour effectuer un ramonage efficace et en toute sécurité.

Un bon ramonage

Afin de procéder efficacement au ramonage, le professionnel devra intervenir autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment. Il effectuera, entre autres, les tâches suivantes :

  • brosser la cheminée vigoureusement avec une brosse de grandeur adéquate ;
  • vérifier l’état du système de chauffage en entier, nettoyer chacune de ses composantes, procéder à l’ajustement des pièces et vous faire part de tout bris ou de toute anomalie ;
  • vérifier les distances de dégagement autour de l’appareil ainsi que son installation générale.

 

Méfiez-vous d’un ramonage partiel qui n’inclut que le passage d’une brosse dans le conduit de la cheminée. Des interventions à l’intérieur du bâtiment devraient aussi être effectuées par un ramoneur professionnel et les résidus du ramonage devraient être retirés par celui-ci.

Pourquoi ramoner au printemps?

Les cheminées des appareils au bois doivent êtres ramonées au moins une fois par année, au printemps de préférence parce que :

  • les dépôts sont plus faciles à déloger à ce moment puisqu’ils sont encore secs, tandis qu’ils deviennent de plus en plus humides et tenaces au cours de l’été ;
  • cela laisse le temps au propriétaire d’effectuer les réparations nécessaires avant l’arrivée de la saison froide ;
  • le ramonage effectué au printemps contribue à diminuer les refoulements d’odeurs et de particules fines dans la maison durant la saison estivale alors que les courants d’air peuvent causer une inversion de tirage dans la cheminée.

Important!

Avant de procéder à la première flambée de la saison froide, pensez à examiner votre cheminée à l’aide d’un petit miroir afin de vous assurer qu’aucun débris n’est venu l’obstruer pendant l’été (nid d’oiseau, pièce détachée, etc.).

 

Le chauffage au mazout ou à l’anthracite nécessite un ramonage moins fréquent. Il est approprié de retirer la suie en ramonant la cheminée lorsque nécessaire. Cependant, il est recommandé de vous référer à un professionnel de ce type de chauffage qui possède les connaissances et l’expertise nécessaires pour vous conseiller.

Puisque qu’aucun dépôt n’est créé lors de la combustion du gaz naturel ou du propane, le ramonage de la cheminée n’est pas requis lors de l’utilisation des appareils de chauffage au gaz, sauf lorsque prescrit.

Qu’est-ce que le créosote?

La créosote est un dépôt formé par la fumée résultant d’une combustion incomplète ou d’une mauvaise combustion du bois. Elle s’agrippe aux parois de la cheminée et est très inflammable. Seul un ramoneur professionnel peut l’éliminer efficacement.

Comment prévenir la formation de la créosote?

Il est impossible d’empêcher complètement la formation de créosote lorsqu’on brûle du bois. Cependant, il est possible de limiter sa formation en adoptant ces quelques bonnes habitudes :

  • débuter votre attisée par des flammes ardentes (chaleur vive) ;
  • brûler du bois sec ;
  • utiliser des bûches de petite taille. Elles brûleront plus proprement, formant ainsi moins de créosote.

 

SOURCE : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca

Semaine de prévention incendie

Semaine de prévention incendie

Pourquoi une semaine de prévention des incendies? Pourquoi se tient-elle chaque année, en octobre, au cours de la semaine qui inclut la date du 9? Voici un peu d’histoire…

Le grand incendie de Chicago

Reportons-nous au 9 octobre 1871 à Chicago. Un incendie majeur fait rage. Il ne sera vaincu que 27 heures plus tard. Il ne laissera que ruines et désolation.

  • Plus de 250 personnes y ont trouvé la mort.
  • 100 000 personnes se sont retrouvées sans abri.
  • Plus de 17 400 bâtiments ont été détruits.
  • Plus de 4 800 hectares de terre ont été ravagés.

C’est 40 ans plus tard, en 1911, que la plus ancienne organisation membre de la National Fire Protection Association (NFPA), la Fire Marshals Association of North America, organisa la première journée de prévention des incendies et décida de commémorer le grand incendie de Chicago.

L’événement a tellement eu d’importance que, 11 ans plus tard, en 1922, la première Semaine de la prévention des incendies était lancée aux États-Unis.

Et à Cantley?

La Semaine de la prévention des incendies aura lieu du 7 au 13 octobre 2018.

Portes-ouvertes

Comme introduction à la semaine de prévention, la caserne Jean Dagenais ouvrira ses portes le dimanche 7 octobre, de 10 h à 14 h. Vous êtes tous invités.

Au menu : visite de la caserne, exposition des camions, des équipements incendie et des premiers répondants, jeux gonflables pour les tout-petits, discussion sur la prévention incendie, simulations, démonstration de décarcération de voiture. S’ajoutent des gâteries, un repas et des rafraichissements offerts gracieusement aux visiteurs.

De plus, les pompiers profiteront de cette semaine thématique pour promouvoir les comportements sécuritaires à adopter au quotidien afin de prévenir les incendies.

 

SOURCE : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca

Translate
Inscription à l'infolettre