Quoi faire en cas de ?

array(3) { [0]=> int(16890) [1]=> int(17676) [2]=> int(18922) }
Canicule

Canicule

Préparez-vous pour les chaleurs estivales

  • Soyez régulièrement à l’écoute des prévisions météorologiques et des alertes locales.
  • Si vous avez un climatiseur, assurez-vous qu’il fonctionne correctement.

Lors d’une canicule

  • Très tôt le matin, fermez vos fenêtres et vos rideaux de manière à conserver la fraîcheur de la nuit à l’intérieur. Laissez-les fermés tout au long de la journée.
  • Utilisez un climatiseur pour rafraîchir votre logement. Vous pouvez utiliser également un ventilateur. Sinon, passez quelques heures dans un endroit climatisé.
  • Prenez des douches ou des bains frais.
  • Buvez beaucoup. N’attendez pas d’avoir soif.
  • Portez des vêtements amples, de couleurs pâles, faits de tissus qui permettent la circulation de l’air.
  • Portez attention à vos réactions et agissez sans tarder en cas de :
    • étourdissements ou évanouissements;
    • nausées ou vomissements;
    • maux de tête;
    • respiration ou battements cardiaques exceptionnellement rapides;
    • soif extrême.
  • Visitez fréquemment les voisins, les amis et les membres de la famille plus âgés, surtout ceux qui souffrent d’une maladie chronique afin de vous assurer qu’ils sont au frais et qu’ils sont hydratés.
  • Si vous prenez des médicaments ou si vous avez un problème de santé chronique, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien si cette situation vous rend plus vulnérable et suivez ses recommandations.
  • Préparez des repas qui n’ont pas besoin d’être cuits.
  • Évitez de vous exposer au soleil. Protégez-vous du soleil avec un chapeau à large rebord qui respire ou sous un parasol.
  • Réorganisez ou planifiez vos activités extérieures pendant les périodes les plus fraîches de la journée.
  • Évitez les exercices ou les activités physiques intenses.
  • Ne laissez jamais des gens, des enfants ou des animaux de compagnie, dont vous prenez soin, dans un véhicule stationné ou à la lumière directe du soleil.

 

Source : « Trousse à l’intention des responsables de la santé publique et de la gestion des urgences » de Santé Canada.

Évacuation

Évacuation

Si on vous demande d’évacuer les lieux

  • Quittez immédiatement les lieux.
  • Suivez les directives des autorités.
  • Si on vous le demande, coupez l’eau et l’électricité.
  • Coupez le gaz uniquement si on l’exige puisque seule la compagnie peut le rétablir, ce qui peut prendre un certain temps.
  • Emportez votre trousse d’urgence et vos médicaments.
  • Mettez vos animaux de compagnie en sécurité. À noter que ceux-ci ne sont pas permis dans les centres d’hébergement municipaux.
  • Verrouillez les portes de votre domicile.
  • Empruntez le parcours indiqué par les autorités.
  • Prévenez les autorités municipales du lieu où vous joindre si vous n’allez pas dans un centre d’hébergement de la municipalité.
  • Si vous n’avez pas de moyen de transport, rendez-vous à un des points de rassemblement indiqués par les autorités.

 

Source : Brochure En situation d’urgence, savez-vous quoi faire? du ministère de la Sécurité publique du Québec.

En cas d'incendie de forêt

En cas d’incendie de forêt

Que vous soyez amateur de plein air en forêt ou que vous habitiez dans une zone boisée, vous devez faire attention aux incendies de forêt. Ceux-ci peuvent causer des pertes matérielles considérables et même des décès. Vous pouvez prévenir les incendies de forêt en suivant les règles de sécurité suivantes.

Vous habitez une zone boisée

En période de sécheresse

  • Respectez les avis d’interdiction de feu à ciel ouvert ou la réglementation municipale.
  • Nettoyez les abords de la maison en éliminant ou en éloignant tout ce qui peut brûler et propager le feu : bois de chauffage, herbes sèches, buissons, jouets, etc.
  • Grillagez la cheminée et tous les conduits de fumée.
  • Branchez un tuyau d’arrosage.
  • S’il n’y a pas d’aqueduc, faites une provision d’eau dans une citerne.
  • Établissez un plan d’évacuation avec tous les membres de votre famille et prévoyez un lieu de rassemblement (6,73 Mo).
  • Informez-vous auprès des autorités municipales ou du service de sécurité incendie de votre localité sur la marche à suivre en cas d’incendies de forêt ou d’évacuation.
  • Entendez-vous avec vos voisins pour vous entraider en cas d’urgence.
  • Suivez les bulletins météo et l’indice d’inflammabilité à la radio, à la télévision ou, s’il est accessible, sur Internet.
  • Préparez-vous lorsque le risque d’incendie de forêt se précise.

 

En cas d’évacuation

  • Si vous avez le temps, arrosez abondamment le terrain autour de votre maison, de même que le toit, au moyen d’un tuyau ou de gicleurs.
  • Débranchez les entrées de gaz propane ou de gaz naturel.
  • Coupez l’alimentation électrique.
  • Rassemblez tous les membres de votre famille et rendez-vous à l’endroit prévu dans votre plan d’évacuation.
  • Si vous décidez de vous rendre chez des amis ou des parents à l’extérieur de la zone menacée, informez les autorités municipales de l’endroit où vous joindre.

 

Comment respirer si les vents poussent une épaisse fumée dans votre direction?

  • Respirez à travers un linge mouillé. Montrez aux enfants à tenir le linge devant leur bouche et leur nez pour éviter d’inhaler la fumée.
  • Si vous avez des problèmes de santé, particulièrement des maladies cardiaques ou respiratoires, rendez-vous à un centre d’hébergement dès l’apparition de la fumée.

 

Pour en savoir plus ou pour avoir des directives bien adaptées à votre région, informez-vous auprès de votre service de sécurité incendie ou de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

 

Source : https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/incendie-foret.html

En cas d'incendie de maison

En cas d’incendie de maison

Que faire si le feu se déclare?

  • Appelez le 9-1-1 ou les pompiers.
  • Utilisez un extincteur seulement s’il s’agit d’un début d’incendie. Placez-vous dos à une sortie et visez la base des flammes.
  • Fermez les portes et les fenêtres de la pièce où le feu s’est déclaré afin d’éviter sa propagation.
  • N’entrez pas dans une pièce si la porte est chaude au toucher.
  • Faites sortir calmement et rapidement tous les occupants du domicile. Marchez à quatre pattes sous la fumée pour éviter d’inhaler des gaz nocifs.
  • Si le feu se déclare la nuit, enveloppez-vous de couvertures plutôt que de chercher vos vêtements.
  • Rendez-vous à votre lieu extérieur de rassemblement ou chez un voisin. En aucun cas, ne retournez à l’intérieur.
  • Si vous êtes incapable de sortir, fermez la porte de la pièce où vous vous trouvez. Colmatez-la avec des linges humides et arrosez-la si possible.
  • Allongez-vous sur le sol, placez un linge humide sur votre bouche, réfugiez-vous près des fenêtres et signalez votre présence à l’arrivée des secours.

Que faire lorsque le feu est éteint?

  • N’entrez pas dans votre domicile sans avoir obtenu l’autorisation de personnes compétentes; la structure pourrait s’écrouler.
  • Informez vos assureurs et conservez tous vos reçus de dépenses occasionnées par l’incendie. Parmi ces dépenses, les frais additionnels engagés pour vous nourrir et vous héberger seront probablement remboursés par votre assurance habitation.

 

À la suite d’un incendie, votre Municipalité, en collaboration avec des organismes communautaires de votre région, peut vous offrir les services de première nécessité comme la nourriture, les vêtements et l’hébergement temporaire.

 

Source: https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/incendie-maison.html

Glissement de terrain

Glissement de terrain

Un glissement de terrain est un mouvement vers le bas d’une pente, d’une masse de sol ou de roc le long d’une surface de rupture, qui s’amorce dans un talus sous l’effet de la gravité.

En langage courant, on parle surtout de glissement, d’éboulis, d’éboulement ou encore d’effondrement. Les glissements de terrain se produisent le plus souvent dans les dépôts meubles, mais particulièrement dans les sols argileux communément appelés « glaise » et sur le bord des cours d’eau.

Au Québec, on dénombre annuellement des centaines de glissements de terrain, pour la très grande majorité dans les sols argileux. Ceux-ci sont généralement de faible superficie. Environ une centaine de cas d’instabilité de pente ou de glissements de terrain par année font l’objet d’un signalement auprès des autorités municipales parce qu’ils menacent la sécurité des personnes ou les biens essentiels.

Les glissements de terrain font partie de l’évolution morphologique naturelle du relief terrestre. Ils se produisent majoritairement au printemps et à l’automne. Leur fréquence peut augmenter lors d’événements météorologiques extrêmes. Des facteurs aggravants ou déclencheurs peuvent être responsables de glissements de terrain : la présence d’érosion à la base des talus, des pluies fortes et prolongées, une fonte rapide de la neige, l’inclinaison de la pente, les propriétés des sols, mais aussi les interventions humaines qui peuvent fragiliser des zones déjà susceptibles aux glissements de terrain.

Comment éviter de déclencher un glissement de terrain

Il est important d’éviter certaines interventions près des pentes qui peuvent être néfastes à leur stabilité.

  • Évitez de construire un remblai, d’installer une piscine hors terre ou d’entreposer divers matériaux à proximité du sommet d’un talus.
  • Évitez de procéder au déblai du talus pour agrandir une cour ou à l’excavation de matériel à la base d’un talus pour installer un cabanon ou une piscine creusée.
  • Évitez de concentrer et de diriger l’eau au sommet ou dans le talus, par exemple pour vidanger votre piscine, ou de diriger l’eau de vos gouttières de maison vers le talus.
  • De façon générale, informez-vous auprès de la Municipalité avant d’intervenir en bordure des pentes.

Soyez à l’affût des signes précurseurs de glissements de terrain

Des déformations qu’on appelle « signes précurseurs » peuvent apparaître dans les terrains quelques semaines ou quelques mois avant le glissement.

Les fissures dans le sol, près du sommet ou dans les talus, sont les principaux signes précurseurs de glissements de terrain.

Ces fissures sont généralement en arc de cercle dans le sens de la pente et présentent souvent un déplacement vertical vers le bas du talus.

Il est important de les signaler à votre Municipalité.

Si les autorités l’exigent ou si vous sentez que votre sécurité est compromise, évacuez votre domicile.

 

Source: https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/glissement-de-terrain.html

Inondations

Inondations

Que faire en cas d’alerte d’inondation?

  • Rangez en hauteur ou montez à l’étage supérieur les objets qui se trouvent au sous-sol ou au rez-de-chaussée.
  • Bouchez le drain au sous-sol.
  • Fermez le gaz et l’électricité. Si l’eau a commencé à monter, assurez-vous d’avoir les pieds sur une surface sèche et utilisez un bâton de bois pour couper le courant.
  • Suivez l’évolution de la situation à la radio, à la télévision ou sur Internet. Respectez les consignes de sécurité transmises.

Que faire pendant l’inondation?

  • Quittez votre domicile si le niveau d’eau vous y oblige ou si les autorités vous le demandent.
  • Emportez certains articles essentiels comme des vêtements chauds et, s’il pleut, des imperméables.
  • Si vous utilisez un véhicule, conduisez prudemment et n’hésitez pas à l’abandonner si le moteur cale.
  • Prévenez les autorités municipales du lieu où vous joindre si vous n’allez pas dans un centre d’hébergement de la municipalité.

Que faire après que l’eau s’est retirée?

  • Consultez un électricien avant de rebrancher le courant.
  • Consultez un spécialiste avant de remettre en marche les appareils de chauffage.
  • Communiquez avec la Municipalité pour vous assurer que l’eau de l’aqueduc est potable. En cas de doute, faites-la bouillir cinq minutes. Si votre eau potable provient d’un puits, faites-la analyser avant de la consommer.
  • Nettoyez les pièces contaminées par l’inondation : retirez l’eau et jetez tous les matériaux absorbants, comme le placoplâtre, la laine minérale, les tapis, le bois pressé, etc.
  • Jetez tous les aliments, périssables ou non, et les médicaments qui ont été en contact avec l’eau.
  • Stérilisez à l’eau bouillante les articles de cuisine contaminés.
  • Portez attention à la présence de moisissures (odeurs de moisi, de terre ou d’alcool, taches vertes ou noires sur le sol ou les murs) qui peuvent entraîner des problèmes de santé. Si vous éprouvez des problèmes de santé, consultez sans tarder un médecin ou demandez de l’aide psychosociale, notamment auprès d’un CLSC de votre territoire.
  • Dressez un inventaire des dommages causés par l’eau à votre propriété, avec des photos ou des bandes-vidéo à l’appui. Informez-en votre Municipalité et votre assureur. Conservez tous les reçus et les preuves d’achat des biens endommagés pour vos réclamations.

 

Source: https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/inondation.html

Panne de courant

Panne de courant

Les pannes de courant sont souvent la conséquence de phénomènes météorologiques tels que des vents violents ou des tempêtes de neige ou de verglas.

Elles sont normalement de courte durée. En hiver, en cas de longues pannes, les inconvénients sont plus graves pour votre santé et votre sécurité.

Savez-vous quoi faire si vous manquez d’électricité pendant quelques heures ou plusieurs jours?

Comment se préparer à une panne de courant

  • Une lampe de poche et des piles de rechange
  • Une radio à piles
  • Des chandelles
  • Un réchaud à fondue et le combustible recommandé
  • Un briquet ou des allumettes
  • Une couverture chaude
  • Des jeux et des livres pour passer le temps

Si vous possédez un poêle à bois ou un foyer, approvisionnez-vous en combustible. Installez un avertisseur de monoxyde de carbone et vérifiez régulièrement son bon fonctionnement.

Que faire pendant une panne de courant?

  • Écoutez les nouvelles à la radio.
  • Baissez les thermostats au minimum.
  • Débranchez tous les appareils électriques et électroniques, sauf une lampe par étage, afin d’éviter une surtension des appareils au retour du courant.
  • N’ouvrez pas inutilement la porte du réfrigérateur ou du congélateur. Les aliments se conserveront ainsi durant 24 à 48 heures.
  • Sauf avis contraire des autorités, laissez couler un filet d’eau et actionnez la chasse d’eau à quelques reprises dans la journée afin de prévenir le gel des tuyaux.
  • Si vous disposez d’un appareil de chauffage auxiliaire, allumez-le avant que votre domicile soit trop froid. Si vous devez le raccorder au conduit de cheminée utilisé pour l’appareil de chauffage habituel, fermez-le avant d’effectuer le raccordement.

 

Prenez garde…

Plusieurs appareils augmentent le risque d’incendie et dégagent du monoxyde de carbone, un gaz inodore, incolore et mortel.

N’utilisez jamais, à l’intérieur, des appareils de chauffage, d’éclairage ou des poêles conçus pour l’extérieur ou pour le camping comme les barbecues au charbon de bois ou au propane, les chaufferettes de camping ou les poêles au propane.

Si vous utilisez une génératrice

  • Le branchement à un circuit électrique permanent doit être fait par un maître-électricien.
  • Fermez l’interrupteur principal de courant avant de brancher la génératrice.
  • Installez-la à l’extérieur, loin des portes et des fenêtres, sur une base surélevée et non par terre, en l’abritant des intempéries.
  • Assurez-vous que les câbles ne touchent pas l’eau et que les pinces de branchement sont fixées aux bornes de la boîte à fusibles. Dans le doute, consultez votre fournisseur et faites un essai avant une panne.
  • Assurez-vous que les gaz d’échappement ne reviennent pas dans votre domicile par une fenêtre ou un soupirail.
  • Respectez la capacité de courant de l’appareil.
  • Arrêtez la génératrice et laissez-la refroidir avant de refaire le plein.

Si la panne se prolonge quelques jours

Quittez votre domicile s’il y fait trop froid. Si vous ne savez pas où aller, communiquez avec votre Municipalité pour savoir si un centre d’hébergement pour les sinistrés est ouvert. N’oubliez pas d’emporter votre trousse d’urgence.

Avant de partir :

  • Fermez l’entrée d’eau et vidangez la tuyauterie. Mettez de l’antigel dans les toilettes et les renvois d’éviers et de lavabos.
  • Coupez l’entrée principale d’électricité et de gaz.
  • Attendez l’autorisation des responsables de la sécurité civile du Québec avant de réintégrer votre domicile.

Que faire lorsque l’électricité revient?

  • Assurez-vous que le chauffe-eau est rempli avant de rétablir le courant.
  • Rétablissez le courant électrique en ouvrant l’interrupteur principal.
  • Ouvrez l’entrée d’eau et les robinets pour laisser l’air s’échapper.
  • Ne rouvrez pas vous-même le gaz; demandez à un spécialiste de le faire.

 

Attention aux intoxications alimentaires!

Jetez tous les aliments avariés que vous trouvez dans votre réfrigérateur et votre congélateur.

La plupart des contrats d’assurance habitation prévoient une couverture spéciale en cas de perte des aliments gardés au congélateur.

Consultez le site Internet du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation pour savoir quoi garder et quoi jeter à la suite d’une longue panne d’électricité.

 

Source: https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/panne-courant.html

Tremblement de terre

Tremblement de terre

Un tremblement de terre est un phénomène géologique imprévisible qui provoque en surface des vibrations au sol. Les vibrations surviennent lorsque deux blocs de roc glissent brusquement le long d’une faille géologique. Elles se propagent à des vitesses atteignant plusieurs kilomètres par seconde dans la croûte terrestre et créent des mouvements de sol plus ou moins importants selon la puissance du choc.

Bien que peu de séismes de forte intensité aient été répertoriés récemment au Québec, vous n’êtes pas à l’abri des secousses sismiques!

Prenez des mesures pour protéger votre vie et celle des vôtres en cas de tremblement de terre. S’il y a un tremblement de terre :

  • Restez calme.
  • Écoutez les consignes de sécurité à la radio.
  • N’utilisez le téléphone qu’en cas d’urgence.

Comment se préparer à un tremblement de terre?

  • Informez-vous et apprenez aux membres de votre famille quoi faire chez vous, au travail ou à l’école en cas de séisme.
  • Convenez avec eux d’un lieu de rassemblement au cas où des membres de votre famille seraient séparés à la suite du séisme.
  • Ayez chez vous les articles essentiels en cas de situation d’urgence.
  • Déplacez les objets lourds au bas des étagères pour éviter qu’ils tombent sur quelqu’un.
  • Si votre domicile est équipé d’appareils au gaz naturel ou reliés à un réservoir de propane extérieur, assurez-vous que tout est solidement arrimé et que les conduites ne peuvent se briser.

Pendant un tremblement de terre

Si vous êtes à l’intérieur

  • Restez dans le bâtiment. Ne vous précipitez pas dehors.
  • Éloignez-vous des fenêtres, des miroirs, des cloisons de verre, des bibliothèques en hauteur, des foyers et des appareils d’éclairage.
  • Abritez-vous sous un meuble solide et agrippez-vous-y. Sinon, collez-vous contre un mur et protégez-vous la tête et le cou avec vos bras.
  • Si vous êtes en fauteuil roulant, verrouillez les roues et protégez-vous la tête et le cou.
  • Si vous êtes dans un lieu public encombré, essayez de vous réfugier dans un endroit pour éviter de vous faire piétiner.

 

Si vous êtes dehors

  • Éloignez-vous des bâtiments, des lignes électriques et des autres structures qui peuvent s’écrouler, comme les panneaux-réclames.

 

Si vous êtes dans un véhicule

  • Ne vous arrêtez pas sur un pont, une voie surélevée, sous un viaduc ou dans un tunnel.
  • Garez votre voiture en bordure de la route, dans un endroit dégagé, et restez à l’intérieur.
  • Dans un autobus, restez assis jusqu’à ce que le véhicule s’arrête.

Après le tremblement de terre

Si vous n’êtes pas blessé, vérifiez l’état des personnes près de vous. En cas de blessures, demandez du secours. Si vous êtes en mesure de le faire, administrez les premiers soins.

Si vous êtes à l’intérieur

  • Vérifiez si votre domicile est endommagé. Évacuez si les dommages sont sérieux.
  • Quittez également les lieux s’il y a un début d’incendie ou une fuite de gaz. En cas de fuite de gaz, fermez l’alimentation, coupez l’électricité, n’allumez ni allumettes ni briquets et ouvrez les fenêtres avant de sortir.

 

Si vous quittez votre domicile

  • Affichez dans un endroit bien visible un message indiquant où vous trouver.
  • Emportez certains articles essentiels.
  • Ne prenez pas l’ascenseur.

 

Si vous êtes dehors

  • N’entrez pas dans votre domicile s’il est endommagé.
  • Ne pénétrez pas non plus dans un autre bâtiment endommagé, même s’il vous inspire confiance.
  • Attendez et écoutez les consignes de sécurité avant de réintégrer votre domicile ou un autre bâtiment.

 

Source: https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/tremblement-terre.html

Vents violents

Vents violents

Les vents violents peuvent être associés à des dépressions atmosphériques ou à des phénomènes météorologiques localisés.

On parle de vents violents lorsque les vents soufflent à plus 60 km/h pendant au moins une heure ou lorsque surviennent des rafales de plus de 90 km/h.

Ces phénomènes météorologiques ne sont pas sans conséquence : pannes de courant prolongées, inondations ou crues printanières, mouvements de sol, ruptures de barrage, verglas, feux de forêt ou ondes de tempête.

Les vents violents peuvent causer des dégâts importants et même des décès. Soyez prévoyants et limitez les dangers de ces phénomènes météorologiques!

En cas d’alerte météorologique de vents violents, suivez les messages d’alerte météorologique à la radio, à la télévision ou sur Internet. Vous pouvez remiser et attacher solidement tout ce que le vent pourrait emporter :

  • meubles de jardin;
  • barbecue;
  • boîtes à ordures;
  • antenne parabolique.

Comment se préparer à des vents violents?

  • Ayez chez vous les articles essentiels en cas de situation d’urgence.
  • Coupez et ramassez régulièrement les branches d’arbre mortes sur votre terrain. Si vous avez des arbres à proximité de fils électriques, communiquez avec Hydro-Québec ou votre entreprise locale de distribution électrique.

Que faire si vous êtes chez vous?

  • Réunissez les membres de votre famille en un lieu sûr, comme au sous-sol, et abritez-vous sous un meuble solide. Si votre domicile n’a pas de sous-sol, abritez-vous dans la salle de bain, un corridor, un garde-robe ou sous un meuble solide.
  • Éloignez-vous des portes et des fenêtres.
  • Évitez de prendre l’ascenseur si vous habitez un immeuble d’appartements.
  • Évacuez votre maison mobile, car elle pourrait être emportée par le vent.

Que faire si vous êtes dehors?

  • Cherchez à vous réfugier dans un bâtiment sûr dont le toit semble solide pour résister à la force du vent et au poids de la neige.
  • Si vous êtes dans un lieu découvert et qu’il n’y a pas d’abri à proximité, cherchez refuge sous un viaduc, dans un fossé ou un repli de terrain. Couchez-vous face contre sol et protégez votre tête avec vos mains.

Que faire si les vents faiblissent?

  • Faites attention aux débris comme la tôle, le verre ou tout autre objet coupant.
  • Ne touchez pas aux fils électriques par terre ou qui pendent, car ils peuvent être sous tension. Communiquez avec Hydro-Québec ou votre entreprise locale de distribution électrique.
  • N’entrez jamais dans un édifice endommagé par les vents.
  • Soyez attentif à la qualité de l’eau potable, surtout après des pluies abondantes.

 

Source: https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/vents-violents.html

Inscription à l'infolettre